Les trois dames d’Albi

Filippa, Faïs, Esclarmonde,
Les plus rares, que l’on put voir,
Beautés du monde ;

Mais toi si pâle encor d’avoir
Couru la lune l’autre soir
Aux quatre rues,

Écoute : au bruit noir des chansons
Satan flagelle tes soeurs nues ;
Viens, et dansons.

Chansons

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments