Les Plus Lus

  • Ode à la nuit

    Ô Nuit plaisante et sereine, Viens découvrir à nos yeux Ton beau char qui se pourmène Par les campagnes des cieux. Sors de ta caverne obscure Dans le saphir éclatant, Pendant qu’en cette verdure Je vais ton los racontant. Rallume ta clarté sainte, Que le grand Soleil jaloux Avait par sa flamme éteinte, Passant à […] Plus

    Lire la suite

  • Ô misérable vie ! ici bas agitée

    Ô misérable vie ! ici bas agitée Comme sont les vaisseaux errant dessus les flots, Sujette au trait fatal de la fière Atropos, Des lâches ignorants si chère et souhaitée. Un chacun se propose en son âme flattée De posséder son bien, d’en jouir en repos, Mais leur espoir s’enfuit au vent de ces propos […] Plus

    Lire la suite

  • Madame, ce matin je vous offre une fleur

    Madame, ce matin je vous offre une fleur Qui du sang de Narcis a pris son origine : Pour vous y comparer Amour vous la destine, Et vous vient consacrer son tige et sa couleur. Vous semblez un Narcis de grâce et de rigueur, Il avait comme vous l’apparence divine, De sa vive beauté l’onde […] Plus

    Lire la suite

  • Je me vais comparant à la mer vagabonde

    Je me vais comparant à la mer vagabonde Où vont toutes les eaux de ce grand univers, Parce que mes ennuis et mes soucis divers Descendent de mon coeur d’une fuite seconde. La mer pour le tribut qui de son sein abonde Ne surpasse jamais ses hauts bords découverts, Et pour extrême flux de mes […] Plus

    Lire la suite

  • Complainte

    Plaignezmoi, chers amants, que le ciel adversaire Jadis a transformés dans ce bois solitaire En arbres et en fleurs, Et toi plaisant, Narcis, quitte un peu ta fontaine, Si tu veux voir d’Amour la figure certaine, Miretoi dans mes pleurs ! Je me plais au travail que sans cesse j’endure, Avec ces hauts sapins mon […] Plus

    Lire la suite

  • Doux sommeil enchanteur qui silles la paupière

    Doux sommeil enchanteur qui silles la paupière De celle que je vois doucement reposer, Veuille d’avec son coeur la haine diviser Qui la rend contre moi si cruelle et si fière, Faislui voir en songeant mon âme prisonnière Qu’un brûlant repentir vient partout embraser, Et si cela ne peut son courroux apaiser, Faismoi voir à […] Plus

    Lire la suite

  • Las ! on dit que La Roque a l’humeur solitaire

    Las ! on dit que La Roque a l’humeur solitaire, Et qu’on le voit toujours dans un bois écarté. Mais si quelqu’un savait comme il est tourmenté, Il plaindrait le destin qui lui est si contraire. S’il cherche pour demeure un sauvage repaire, Le silence, l’horreur, l’ombre, l’obscurité, C’est que le beau soleil qui cause […] Plus

    Lire la suite

  • Amour m’a fait un second Prométhée

    Amour m’a fait un second Prométhée Que le vautour va sans fin dévorant, Un papillon qui va s’enamourant De la clarté qui lui est présentée, Un seul Phénix à la flamme apprêtée Qui pour autrui tout soudain va mourant, Icare aussi dont la chute éventé Refroidit ceux qui haut vont aspirant, Je suis encore un […] Plus

    Lire la suite

  • Parmi ces monts où séjourne l’ombrage

    Parmi ces monts où séjourne l’ombrage, L’asil’ n’est point d’antre ni de rocher, Où jour et nuit ne me vaise chercher La mort pour fin de l’amour qui m’outrage. Il n’est aussi ni ruisseau ni bocage. Arbres ni fleurs que je puisse approcher, Qui de mon mal ne se laisse toucher, Oyant ma plainte et […] Plus

    Lire la suite

  • Or que la nuit et le silence

    Or que la nuit et le silence Donnent place à la violence Des tristes accents de ma voix, Sortez, mes plaintes désolées, Étonnez parmi ces vallées Les eaux, les rochers et les bois ! Je viens sous la fraîcheur de l’ombre Pour augmenter l’amoureux nombre De ceux que j’y vois transformés, Blâmant le sujet de […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.