“l’amour” est à réinventer

L’Amour,

 

Ce qu’il désigne échappe à l’analyse

s’en approcher est déjà le connaitre

agapè, pathos, éros, philia…naître,

croire, vivre, “coucher”, veiller, tout l’attise,

 

C’est un grand feu d’une chaleur hors norme 

et l’on dit trop souvent ce mot sans voir

ce qu’il implique dans le cours de l’histoire,

dans la nature le contour de sa forme,

 

C’est la montagne, sacrée par excellence, 

son ascension encourage et rassure, 

ce qu’il assume dépasse toutes mesures 

et son sommet nous conduit au silence,

 

Il vient des chants dans le vieux monastère,

suit les discours, les longues méditations,

comble les corps même sans procréation,

unit au berceau le père et la mère… 

 

 

Petit poème sur ce mystère si grand,

l’amour est sans doute la seule qualité

expérimentée sans aucune quantité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments