mnésique

Mnésique,

la suite des phénomènes se limite,
car du temps la vie opère le partage,
toute la nature reporte son ouvrage,
et dans l’échange ce qui s’imite,

tel est aujourd’hui, tel sera demain,
nuls gestes oubliés pour un monde s’effaçant,
restes de pensées, caresses des mains,
même l’insignifiance du regard des passants,

pourquoi garder la trace du comment,
quand on connaît les erreurs fixées dans les lois !
Quant-à-soi préservé pour un moment,
alors comment trouver la place du pourquoi ?

Dans un futur infiltré de machines,
les humains souffriront du mal des amnésiques,
les réflexes muent de virtuelle caféine,
l’I.A remplacera fort bien, l’âme mnésique…

Voter pour ce poème!

Le poème est un feu qui brûle en nous, alimenté par les mots qui nous touchent. Laissez votre flamme briller en laissant un commentaire

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments