Salut à la guinée

Dalaba
Pita
Labé
Mali
Timbé puissantes falaises

Tinkisso
Tinkisso

eaux belles

et que le futur déjà y déploie toute la possible chevelure

Guinée oh

te garde ton allure

déclinant jusqu’à l’ombre du nuage le bâillon de cendre sur ton primordial feu

Volcan flambe ton mufle attentif

à la garde farouche de ce plus rare trésor

Toi golfe

de ta langue de ton souffle de ton rut

caresse et l’allaitant du lait premier

la forme nouvelle et berce

oh berce

d’un maternel méandre

ce sable

ce roulis

de liberté fragile

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments