Nous nous rencontrerons

Nous nous rencontrerons
Quelquefois par la ville,
Et nous cous salûrons
D’une façon civile.

Un souvenir tout bas
Nous parlera peut-être,
Ou bien nous n’aurons pas
L’air de nous reconnaître ;

Chacun de son côté,
Sans que l’autre s’étonne…
— Les fleurs naissent l’été
Et meurent à l’automne.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments