Les pensées nous contraignent et nous libèrent à la fois.

Sommes-nous ceux qui forment nos pensées ou nos pensées sont-elles celles qui nous forgent dans la vie.
Quelle grande vie aspirez-vous et quelle gloire désirez-vous avoir
quand vous trahissez et abandonnez vos idées pour un bénéfice passager
?
Lorsque vous laissez vos pensées derrière ton dos vous appellent et
vous avertissent alors que vous courez après l’inconnu, quel chemin
emprunterez-vous alors que vous êtes dans votre confusion et votre
insouciance la plus chère ?
Derrière chaque gloire était une vie de combat et une épopée de grandes idées.
Lorsque la vie nous prive de tout pouvoir, nous nous mettons à l’abri
de ses fluctuations par nos pensées.
Chère personne Je ne suis pas attiré par vos diamants car j’aime
tellement mes propres idées.
Les pensées nous contraignent et nous libèrent à la fois.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Le silence est l'ennemi de la poésie. Libérez votre voix, comme Baudelaire dans un jardin des mots.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Quand l’amour est plus fort que les mots, laisse l’âme s’immerger dans son monde magique.

Toute confrontation aiguë avec l’âme peut ouvrir toutes les portes dans des directions inconnues