A Très Illustre Princesse Madame Marguerite soeur du Roy

Ce que ma Muse en vers a peu chanter
Ce qu’en François des autheurs a traduit
Et ce qu’ell’a d’elle mesme produit,
Elle vous vient maintenant presenter,

Et s’elle peut vostre esprit contenter,
Ainsi qu’espoir et desir la conduit,
De son grand heur, de sa gloire et bon bruit
A tout jamais se pourra bien venter

Car ceux qui sont coustumiers de medire
Vostre grandeur n’oseront pas dedire :
Quant au futur, elle ne craint rien tel.

Pour ce qu’elle’est certaine et assuree
Que vostre nom demeurant immortel,
Le sien sera de pareille duree.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Jacques Pelletier Du Mans

Jacques Peletier du Mans, ou Pelletier, né au Mans le 25 juillet 1517, mort à Paris en 1582 ou 1583, est un mathématicien, médecin, grammairien et un poète humaniste français, membre de la Pléiade.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les mots sont des étoiles qui illuminent notre ciel littéraire. Ajoutez votre lumière, comme Claudel.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Le Guitariste

Bestiaire du rouge-gorge qui s’est perdu au ciel