J’ai la toux dans mon jeu

J’ai la toux dans mon jeu,

C’est ainsi que je gagne

Les cœurs aventureux

Qui battent la campagne.
Appuyés à mon lit

Que secouent mes morts feintes

Des jeunes gens pâlis

Se pâment à mes quintes.
Toujours prêts aux adieux,

Car je suis fée d’automne,

Ils prennent à mon jeu

La mort que la toux donne.
Ils saisissent les fleurs

Dont j’ai la bouche pleine,

La bouche à mes couleurs

Et les fleurs de mes veines,
Pour les manger rougies

De mes mauvais desseins

Et goûter en ma vie

Le bouquet de leur fin.
Torses que la toux bombe,

Regards fermés au jour,

Ils roulent vers la tombe

Où vont mes gains d’amour.
J’ai la toux dans mon jeu

C’est ainsi que je gagne

Les cœurs aventureux

Qui battent la campagne.
1939

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Thestylis

La fille de l’air