Rencontre

Dans ce monde parfois on trouve en son chemin
Un être au front charmant dont la voix séduisante
Fait naitre au cœur (hélas ! voilà le cœur humain !)
Ce trouble précurseur qui se mêle à l’attente.

On le laisse partir sans lui tendre la main,
Mais, le songe envolé, la vie impatiente
S’agite dans le vague, et jusqu’au lendemain,
L’heure pèse sur l’âme et se traîne plus lente.

Romans nés à demi, silencieux amours
Dont les regrets sont doux, si leurs destins sont courts,
Livres sans dénouement qu’entrouvre la pensée !

Ne les achevons pas, la suite a ses hasards ;
Souvent l’œuvre est plus belle à peine commencée
Que sur le piédestal qui la montre aux regards.

Voter pour ce poème!

Antoine de Latour Apprenti Poète

Par Antoine de Latour

Antoine Tenant de Latour, né à Saint-Yrieix le 30 août 1808, mort à Sceaux le 27 avril 1881, est un écrivain français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poèmes sont des trésors cachés. Partagez les vôtres, comme Éluard partageait ses rêves.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Jocelyn, le 16 décembre 1793

L’écran