Le riche et le pauvre

Fable II, Livre II.

Penses-y deux fois, je t’en prie ;
À jeun, mal chaussé, mal vêtu,
Pauvre diable ! comment peux-tu
Sur un billet de loterie
Mettre ainsi ton dernier écu ?
C’est par trop manquer de prudence ;
Dans l’eau c’est jeter ton argent ;
C’est vouloir… — Non dit l’indigent ;
C’est acheter de l’espérance.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments