Transhumance

Un jour, dans les petites montagnes des Alpes-Maritimes, du côté d’Entrevaux je crois, Robert Dois-neau « en reportage » accompagnait un berger, ses moutons et ses chiens, lorsqu’un camion éventra le troupeau et tua aussi les deux chiens.

– Tu as pris des photos?

– Non, j’ai consolé le berger, répondit Doisneau. Et c’était comme si la vie, en instantané, avait fait le

portrait de Doisneau.

Simple échange de bons procédés.

Depuis déjà longtemps, Robert Doisneau fait de si belles et simplement étonnantes images, et toujours à l’occasion des Noces et Banquets de l’amour et de l’humour de la vie.

(Automne 1975)

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments