Lied

J’ai dit aux bons vents
Qui heurtent ma porte :
« Bien loin des vivants
Qu’un souffle m’emporte ! »

J’ai dit au soleil :
« Idéale flamme,
Astre du réveil,
Aspire mon âme ! »

Tout m’a fait défaut,
Vent et feu célestes…
Pour monter là-haut,
Amour, tu me restes !

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments