Puissante déité, redoutable Inconstance

Puissante déité, redoutable Inconstance,
Qui par tout l’Univers dissout nos liaisons,
Fille unique du Temps, reine des horizons,
Qui même des rochers brave la résistance,

Enfin le grand Soleil aime ton inconstance,
Et se plaît de la suivre en diverses maisons,
Comme l’an à courir par ses quatre saisons,
Mesurant de leur tour l’une et l’autre distance.

Par ton mobile accord sont les cieux emportés,
L’air, la terre et la mer s’en trouvent agités,
Rendant leurs actions d’une fuite inégale.

Hé donc ! puisque partout on voit régner ta loi,
Pour me guérir des traits d’une amour déloyale,
Répands ton influence aujourd’hui dessus moi !

Amours de Narsize

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Siméon-Guillaume De La Roque

Siméon-Guillaume de La Roque, né en 1551 près de Clermont-en-Beauvaisis et mort en 1611, est un poète baroque français. Il fréquente comme Philippe Desportes le salon de la maréchale de Retz. Il est au service de Henri d'Angoulême, fils bâtard de Henri II, puis de la famille de Guise.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Vos mots ont le pouvoir de réveiller l'esprit, tel un élixir de Voltaire. Osez commenter.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Le salut du jeune soleil

Pourquoi triste, ô mon âme