Les paupières des fleurs

Les paupières des fleurs, de larmes toujours pleines,
Ces visages brumeux qui, le soir, sur les plaines
Dessinent les vapeurs qui vont se déformant,
Ces profils dont l’ébauche apparaît dans le marbre,
Ces yeux mystérieux ouverts sur les troncs d’arbre,
Les prunelles de l’ombre et du noir firmament
Qui rayonnent partout et qu’aucun mot ne nomme,
Sont les regards de Dieu, toujours surveillant l’homme,
Par le sombre penseur entrevus vaguement.

Voter pour ce poème!

Victor Hugo Apprenti Poète

Par Victor Hugo

Victor Hugo est un poète, dramaturge, prosateur et dessinateur romantique français, né à Besançon le 26 février 1802 et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La plume est votre épée, le commentaire est votre bouclier. Défendez la beauté de la poésie.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Oh ! comme ils sont goulus

Le spectre que parfois je rencontre riait