L’avertisseur

Tout homme digne de ce nom
A dans le coeur un Serpent jaune,
Installé comme sur un trône,
Qui, s’il dit : ‘ Je veux ! ‘ répond : ‘ Non ! ‘

Plonge tes yeux dans les yeux fixes
Des Satyresses ou des Nixes,
La Dent dit : ‘ Pense à ton devoir ! ‘

Fais des enfants, plante des arbres,
Polis des vers, sculpte des marbres,
La Dent dit : ‘ Vivrastu ce soir ? ‘

Quoi qu’il ébauche ou qu’il espère,
L’homme ne vit pas un moment
Sans subir l’avertissement
De l’insupportable Vipère.

Les fleurs du mal

Voter pour ce poème!

Vous ne voulez pas finir comme le poète méconnu La Fontaine ? Laissez un commentaire pour montrer votre appréciation !

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments