Il y avait des carafes…

À Charles Veillet.

Il y avait des carafes d’eau claire

dans le petit jardin noir du ministre protestant,

à sa maison qui a un air sévère ;

et il y avait aussi de gros verres

sur la nappe. Il y avait des feuilles aux contrevents.
Le mois de Juin. Sur la petite allée,

un morceau de canne à ligne, cassée et en roseau,

avait été jeté, et la journée

était grise et, comme l’on dit, chargée,

et comme quand il doit tomber de grosses gouttes d’eau.
Par la fenêtre noire, triste, ouverte,

on entendait un piano dans les lauriers luisants.

Les petites fenêtres étaient vertes.

Là on devait être bien heureux, certes,

comme dans livres de Rousseau il y a longtemps.
1889.

Voter pour ce poème!

Francis Jammes Apprenti Poète

Par Francis Jammes

Francis Jammes, né à Tournay le 2 décembre 1868 et mort à Hasparren le 1ᵉʳ novembre 1938, est un poète, romancier, dramaturge et critique français. Il passa la majeure partie de son existence dans le Béarn et le Pays basque, principales sources de son inspiration.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Écrivez comme un Verlaine, commentez comme un Hugo, et vous serez un pilier de notre communauté poétique.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Songe d’hiver

Carnaval