dans , , , ,

Chanson du geÔlier

17 Vues 0 Votes 0 Commentaire

Où vas-tu beau geôlier

Avec cette clé tachée de sang

Je vais délivrer celle que j’aime

S’il en est encore temps

Et que j’ai enfermée

Tendrement cruellement

Au plus secret de mon désir

Au plus profond de mon tourment

Dans les mensonges de l’avenir

Dans les bêtises des serments

Je veux la délivrer

Je veux qu’elle soit libre

Et même de m’oublier

Et même de s’en aller

Et même de revenir

Et encore de m’aimer

Ou d’en aimer un autre

Si un autre lui plaît

Et si je reste seul

Et elle en allée

Je garderai seulement

Je garderai toujours

Dans mes deux mains en creux

Jusqu’à la fin des jours

La douceur de ses seins modelés par l’amour.

Notez ce poème
Print Friendly, PDF & Email

Qu'en pensez-vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

b

Par Jacques Prévert

Jacques Prévert est un poète, scénariste, parolier et artiste français, né le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine, et mort le 11 avril 1977 à Omonville-la-Petite.

A ma femme endormie

Je devine, à travers un murmure