dans

Corona virus

Corona

Invisible minus,

Porteur d’un joli nom,

Le corona virus, 

Pourtant, c’est un démon!

On ne l’attendait pas,

Un jour il a surgi,

D’abord à petit pas

Pour fracasser des vies.

Il a pris de l’ampleur,

Grossi, grossi, grossi,

Instillant de la peur,

Chez vous, chez nous aussi.

On nous a confinés

Dans le secret espoir

De pouvoir abréger,

Sa vie, mais: c’est à voir ?

On a mobilisé:

Médecins, infirmières,

Gens de bonne volonté,

Transporteurs et caissières.

Tous unis dans la lutte

Qui sera sans merci,

Tous unis dans un but,

Vaincre notre ennemi.

Merci à tous ces gens,

Debout dans la tempête,

Jour après jour luttant

Pour écraser la bête.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments