Temps des péniches…

Temps des péniches

les transformés à moitié se traînent

jusqu’à l’un des mondes
le déposé, réenclos,

parle sous les fronts de la rive :

de la mort quitte, de dieu

quitte.
Rapatrié dans l’oubli

le parler-hôte de nos

yeux lents

rapatrié syllabe par syllabe, partagé

par les dés aveugles de jour, vers quoi

s’agrippe la main du joueur, grande,

dans le réveil
Et le trop de mes discours :

déposé sur le petit

cristal dans le fardeau de ton silence.

Voter pour ce poème!

Paul Celan Apprenti Poète

Par Paul Celan

Paul Celan, à l'origine Paul Pessach Antschel ou Ancel, né le 23 novembre 1920 à Cernăuți et mort le 20 avril 1970 à Paris, est un poète et traducteur roumain de langue allemande, naturalisé français en 1955. Son nom d'écrivain est la métathèse de son patronyme roumain.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie a besoin de vos mots pour s'épanouir. Participez à notre jardin de vers.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Avant que nous rentrions…

Le Loup et la Cigogne