C’était un bon copain

Il avait le cœur sur la main

Et la cervelle dans la lune

C’était un bon copain

Il avait l’estomac dans les talons

Et les yeux dans nos yeux

C’était un triste copain.

Il avait la tête à l’envers

Et le feu là où vous pensez.

Mais non quoi il avait le feu au derrière.

C’était un drôle de copain

Quand il prenait ses jambes à son cou

Il mettait son nez partout

C’était un charmant copain

Il avait une dent contre Étienne

À la tienne Étienne à la tienne mon vieux.

C’était un amour de copain

Il n’avait pas sa langue dans la poche

Ni la main dans la poche du voisin.

Il ne pleurait jamais dans mon gilet

C’était un copain,

C’était un bon copain.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre histoire, avis ou analyse!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Kumbhalgarh

Il estoit bien seant que ce corps veritable