À Daphné

Supposant dans un seul objet
Tout ce que j’exigeais pour plaire,
J’adorais un être parfait,
Et le croyais imaginaire.

L’Amour, quand il m’offrit tes traits,
Voulut me prouver ma folie :
Mon fantôme et ses vains attraits
Seraient tout au plus ta copie.

Daphné, j’ai bientôt reconnu
Que l’impossible pouvait être :
Reprends ici ce qui t’est dû ;
Je te chantais sans te connaître.

Écrit en 1789.

Voter pour ce poème!

Antoine-Vincent Arnault Apprenti Poète

Par Antoine-Vincent Arnault

Antoine Vincent Arnault, né le 1ᵉʳ janvier 1766 à Paris et mort le 16 septembre 1834 à Goderville est un homme politique, poète et auteur dramatique français, deux fois élu à l'Académie française.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Rejoignez notre monde de mots, où chaque commentaire est un baiser de Ronsard à l'âme.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Actéon

À deux sœurs