Les Plus Lus

  • L’échafaud

    C’était fini. Splendide, étincelant, superbe, Luisant sur la cité comme la faulx sur l’herbe, Large acier dont le jour faisait une clarté, Ayant je ne sais quoi dans sa tranquillité De l’éblouissement du triangle mystique, […] Plus

  • A des âmes envolées

    Ces âmes que tu rappelles, Mon coeur, ne reviennent pas. Pourquoi donc s’obstinentelles, Hélas ! à rester làbas ? Dans les sphères éclatantes, Dans l’azur et les rayons, Sontelles donc plus contentes Qu’avec nous qui […] Plus

  • Halte en marchant

    Une brume couvrait l’horizon ; maintenant, Voici le clair midi qui surgit rayonnant ; Le brouillard se dissout en perles sur les branches, Et brille, diamant, au collier des pervenches. Le vent souffle à travers […] Plus

  • À ma fille

    Ô mon enfant, tu vois, je me soumets. Fais comme moi : vis du monde éloignée ; Heureuse ? non ; triomphante ? jamais. — Résignée ! — Sois bonne et douce, et lève un […] Plus

  • Éblouissements

    Ô temps miraculeux ! ô gaîtés homériques ! Ô rires de l’Europe et des deux Amériques ! Croûtes qui larmoyez ! bons dieux mal accrochés Qui saignez dans vos coins ! madones qui louchez ! […] Plus

  • Aube

    Un immense frisson émeut la plaine obscure. C’est l’heure où Pythagore, Hésiode, Epicure, Songeaient ; c’est l’heure où, las d’avoir, toute la nuit, Contemplé l’azur sombre et l’étoile qui luit, Pleins d’horreur, s’endormaient les pâtres […] Plus

  • L’avenir

    Polynice, Etéocle, Abel, Caïn ! ô frères ! Vieille querelle humaine ! échafauds ! lois agraires ! Batailles ! ô drapeaux, ô linceuls ! noirs lambeaux ! Ouverture hâtive et sombre des tombeaux ! Dieu […] Plus