dans , , ,

BofBof C'était OKC'était OK IncroyableIncroyable

La tulipe

Madrigal Au soleil.

Bel astre à qui je dois mon être et ma beauté,
Ajoute l’immortalité
A l’éclat non pareil dont je suis embellie ;
Empêche que le temps n’efface mes couleurs :
Pour trône donne-moi le beau front de Julie ;
Et, si cet heureux sort à ma gloire s’allie,
Je serai la reine des fleurs.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments