Communiquer i

Si tu rencontres à paroles nues
Printemps-Automne chevauchent

Tu dures dans chaque visage

Et leurs regards sont dans ta voix

Si ton seuil est sans verrous
Perdant ta voix tu la retrouves

Tu parleras dans chaque visage

L’écho traversera l’impasse
Et dissoudra tous les écrans.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments