Vitalité

Ce jour-là

Tout ravivait l’espérance

Était-ce cette musique intime
Venue on ne sait d’où?
Ou cette bouffonnerie joyeuse
Qui s’empare parfois de nos cœurs
Transformant chaque ride en rire
Chaque broussaille en horizon?

Était-ce un écho

Qui comble soudain l’appel?

Un rayon qui transperce les mailles?

Une présence qui écarte les barreaux?

Était-ce l’oiseau tenace

Balayant de ses ailes nos laborieux chagrins?

Ce jour-là la vie
Fendit ses écorces
Pour s’ébattre sans entraves
Dans tout l’espace du corps.

Voter pour ce poème!

Andrée Chedid Apprenti Poète

Par Andrée Chedid

Andrée Chedid, née Andrée Saab le 20 mars 1920 au Caire, en Égypte, et morte le 6 février 2011 à Paris, en France, est une femme de lettres et poétesse française d’origine syro-libanaise.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie, c'est l'art de l'âme. Venez, comme Guillaume Apollinaire, exprimer la vôtre en commentant.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Au pavillon de la boucherie

Quand on n’a rien à dire