Passants, ne cherchez plus dessous l’Orque infernal

Passants, ne cherchez plus dessous l’Orque infernal,
D’Ixion, de Sisyphe et des Bellides soeurs,
Comme aux siècles passés, les travaux punisseurs,
Ni l’importune soif du malheureux Tantale.

N’y cherchez plus le feu du serviteur d’Omphale,
Ni du fils d’Agénor les oiseaux ravisseurs,
Le fuseau, le travail, les oiseaux meurtrisseurs,
Ni l’effroyable horreur de la troupe fatale.

Car sans tenter Junon, sans tuer, sans voler,
Je tourne, monte, emplis, roue, cuve, rocher,
Et sans tromper les Dieux ou leurs secrets redire,

La soif me cuit dans l’eau, et ne puis l’étancher,
Mille fâcheux démons me ravissent ma chair,
Et bref dans moi Pluton s’est fait un autre empire.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Clovis Hesteau De Nuysement

Clovis Hesteau de Nuysement est un poète français de la Renaissance, de plusieurs ouvrages de poèmes alchimiques, dont le Traité du Vrai sel.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre plume est une baguette magique. Enchantez notre forum de poésie.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Le coup de couteau du soleil dans le dos des villes surprises

Les dimanches…