Le vendredi à Vêpres

Créateur des humains, grand Dieu, souverain maître
De ce vaste univers !
Qui du sein de la terre à ton ordre vis naître
Tant d’animaux divers :

À ces grands corps sans nombre et différents d’espèce,
Animés à ta voix,
L’homme fut établi par ta haute sagesse
Pour imposer ses lois.

Seigneur, qu’ainsi ta grâce, à nos vœux accordée
Règne dans notre cœur !
Que nul excès honteux, que nulle impure idée
N’en chasse la pudeur !

Qu’un saint ravissement éclate en notre zèle !
Guide toujours nos pas ;
Fais d’une paix profonde à ton peuple fidèle
Goûter les doux appas.

Règne, ô Père éternel, Fils, sagesse incréée,
Esprit saint, Dieu de paix,
Qui fais changer des temps l’inconstante durée,
Et ne changes jamais.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments