Prémonitoire car écrit avant les gilets jaunes

Ô rage ! Ô désespoir !

 

je regarde le monde avec désespérance !

Je regarde le monde, je regarde la France !

Embourbée dans la crise avec tous ses chômeurs,

La longue litanie des misères, des malheurs.

Comment est-il possible que dans un grand pays,

Tout s’en va à vau l’eau, cela est-il permis  ?

Est-ce que nos dirigeants sont bien à la hauteur ?

Moi je ne le crois point, ce sont tous des menteurs !

Ils ne pensent qu’à eux, à eux et à leur gloire,

Espérant que leur nom restera dans l’histoire.

Quand pour se faire élire ils promettent la lune,

On voit qu’à l’arrivée il reste l’infortune.

Peuple réveille-toi ! Exige une autre vie !

Car nous méritons mieux, c’est moi qui vous le dis !

S’il faut se faire entendre et à cor et à cri,

Descendons dans la rue pour donner notre avis !

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments