Épithalame

À M. et Mme Alide Lacerte.

Quand on s’aime on se marie :
Il prend fin, l’enchantement
D’une vague rêverie.
Quand on s’aime on se marie :
La vie à deux, c’est charmant.

Longtemps on hésite, on n’ose ;
La voix, les lèvres, les yeux,
Malgré soi disent la chose.
Longtemps on hésite, on n’ose.
Silence délicieux !

On se comprend sans rien dire.
Le plus fin pinceau de l’Art
Ne peut rendre ni décrire
Tout ce qu’exprime un sourire,
Tout ce qu’exprime un regard.

Bref, il faut dire, à l’église,
Le cher secret inouï.
Peur naïve ! gêne exquise !
Pour que nul ne s’en dédise,
Au prêtre il faut dire oui.

Au mot sacré qu’on prononce,
Dans les cœurs, comme un duo,
Vibre une même réponse.
Au clair oui franc qu’on prononce,
Les cœurs tout bas font écho.

Quand on s’aime, on se marie :
La vie à deux, c’est si doux.
Mon cher, aime ta chérie :
Bon cœur jamais ne varie.
Cher tendre couple, aimez-vous.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Nérée Beauchemin

Charles-Nérée Beauchemin naît le 20 février 1850 à Yamachiche, au Québec. Fils de Hyacinthe Beauchemin, un médecin, et d'Elzire Richer-Laflèche, il est lié, du côté de sa mère, à Monseigneur Laflèche, le 2e évêque de Trois-Rivières, à sir Lomer Gouin, ancien Premier Ministre de la province du Québec et à l'ancien gouverneur de l'État de Rhode Island, Aram Pothier.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre commentaire est une perle dans notre océan de vers. Plongez avec élégance.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Crépuscule rustique

Fleurs d’aurore