Credo

Je crois ce que l’Église catholique
M’enseigna dès l’âge d’entendement :
Que Dieu le Père est le fauteur unique
Et le régulateur absolument
De toute chose invisible et visible,
Et que, par un mystère indéfectible,

Il engendra, ne fit pas Jésus-Christ
Son Fils unique avant que la lumière
Ne fût créée, et qu’il était écrit
Que celui-ci mourrait de mort amère,
Pour nous sauver du malheur immortel
Sur le Calvaire et, depuis, sur l’Autel ;

Enfin que l’Esprit saint, lequel procède
Et du Père et du Fils et qui parlait
Par les prophètes, et ma foi qui s’aide
De charité croit le dogme complet
De l’Église de Rome, au saint baptême,
En la vie éternelle. Vœu suprême.

Voter pour ce poème!

Nous nous prosternons devant votre sagesse et votre talent poétique! Faites-nous l'honneur de laisser un commentaire sur ce poème et de nous dire ce que vous en pensez!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments