Les Plus Lus

  • L’homme

    Homme dont la tristesse est écrite d’un bout Du monde à l’autre, et même aux murs de la campagne, Forçat de l’hôpital et malade du bagne ; Dormeur maussade, à qui chaque aube dit : […] Plus

  • L’agonisant

    Ce doit être bon de mourir, D’expirer, oui, de rendre l’âme, De voir enfin les cieux s’ouvrir ; Oui, bon de rejeter sa flamme Hors d’un corps las qui va pourrir ; Oui, ce doit […] Plus

  • Amour

    Je ne crains pas les coups du sort, Je ne crains rien, ni les supplices, Ni la dent du serpent qui mord, Ni le poison dans les calices, Ni les voleurs qui fuient le jour, […] Plus

  • Le Livre

    De vous le dire je m’empresse… Oh ! la fâcheuse inversion ! D’ailleurs la seule qui paraisse Être échappée à ma paresse, Au cours de cette édition. Je m’empresse de vous le dire, Allons ! […] Plus

  • La devise

    Puisque Vous vîntes en ce monde, Sur la Normandie au sol fier, Dans une ville gaie et blonde, Entre les pommiers et la mer ; Puisqu’il est certain que vous, Femme, Vous pouvez tout, grâce […] Plus

  • Chasteté

    Louez la chasteté, la plus grande douceur, Qui fait les yeux divins et la lèvre fleurie, Et de l’humanité tout entière une sœur, C’est par elle que l’âme à l’âme se marie ; Par elle […] Plus

  • Le teint

    Vous êtes brune et pourtant blonde, Vous êtes blonde et pourtant brune… Aurais-je l’air, aux yeux du monde, D’arriver tout droit de la lune ? Et cependant, on peut m’en croire, Vous êtes l’une et […] Plus

  • Les mains

    Aimez vos mains afin qu’un jour vos mains soient belles, Il n’est pas de parfum trop précieux pour elles, Soignezles. Taillez bien les ongles douloureux, Il n’est pas d’instruments trop délicats pour eux. C’est Dieu […] Plus

  • Le baiser (I)

    Couples fervents et doux, ô troupe printanière ! Aimez au gré des jours. Tout, l’ombre, la chanson, le parfum, la lumière Noue et dénoue l’amour. Épuisez, cependant que vous êtes fidèles, La chaude déraison, Vous […] Plus

  • Le verre

    Madame, on m’a dit l’autre jour Que j’imitais… qui donc ? devine ; Que j’imitais Musset : le tour N’en est pas nouveau, j’imagine. Musset a répondu pour nous : ‘ C’est imiter quelqu’un, que […] Plus

  • Kathoum

    Oh ! peindre tes cheveux du bleu de la fumée, Ta peau dorée et d’un ton tel qu’on croit voir presque Une rose brûlée ! et ta chair embaumée, Dans des grands linges d’ange, ainsi […] Plus