Les Plus Lus

  • Amour

    Je ne crains pas les coups du sort, Je ne crains rien, ni les supplices, Ni la dent du serpent qui mord, Ni le poison dans les calices, Ni les voleurs qui fuient le jour, […] Plus

  • Le Livre

    De vous le dire je m’empresse… Oh ! la fâcheuse inversion ! D’ailleurs la seule qui paraisse Être échappée à ma paresse, Au cours de cette édition. Je m’empresse de vous le dire, Allons ! […] Plus

  • La devise

    Puisque Vous vîntes en ce monde, Sur la Normandie au sol fier, Dans une ville gaie et blonde, Entre les pommiers et la mer ; Puisqu’il est certain que vous, Femme, Vous pouvez tout, grâce […] Plus

  • Le teint

    Vous êtes brune et pourtant blonde, Vous êtes blonde et pourtant brune… Aurais-je l’air, aux yeux du monde, D’arriver tout droit de la lune ? Et cependant, on peut m’en croire, Vous êtes l’une et […] Plus

  • La fée

    Il en est encore une au monde, Je la rencontre quelquefois, Je dois vous dire qu’elle est blonde Et qu’elle habite au fond des bois. N’était que Vous, Vous êtes brune Et que Vous habitez […] Plus

  • La poudre

    Et vos cheveux, alors, de sombres Deviennent gris, et de gris, blancs, Comme un peuple aux ailes sans nombres De colombes aux vols tremblants. Suis-je sur terre ou bien rêvè-je ? Quoi, c’est vous, c’est […] Plus

  • Les mains

    Aimez vos mains afin qu’un jour vos mains soient belles, Il n’est pas de parfum trop précieux pour elles, Soignezles. Taillez bien les ongles douloureux, Il n’est pas d’instruments trop délicats pour eux. C’est Dieu […] Plus

  • Le baiser (I)

    Couples fervents et doux, ô troupe printanière ! Aimez au gré des jours. Tout, l’ombre, la chanson, le parfum, la lumière Noue et dénoue l’amour. Épuisez, cependant que vous êtes fidèles, La chaude déraison, Vous […] Plus

  • Le verre

    Madame, on m’a dit l’autre jour Que j’imitais… qui donc ? devine ; Que j’imitais Musset : le tour N’en est pas nouveau, j’imagine. Musset a répondu pour nous : ‘ C’est imiter quelqu’un, que […] Plus

  • Kathoum

    Oh ! peindre tes cheveux du bleu de la fumée, Ta peau dorée et d’un ton tel qu’on croit voir presque Une rose brûlée ! et ta chair embaumée, Dans des grands linges d’ange, ainsi […] Plus

  • Ciels

    Le Ciel a de jeunes pâturages Tendres, vers un palais triste et vermeil : Un Essaim d’Heures sauvages Guide Pasiphaé, petitefille du Soleil. Des troupeaux silencieux du ciel, Un nuage, un doux taureau s’écume, Se […] Plus

  • L’âme

    Comme un exilé du vieux thème, J’ai descendu ton escalier ; Mais ce qu’a lié l’Amour même, Le temps ne peut le délier. Chaque soir quand ton corps se couche Dans ton lit qui n’est […] Plus