Les Plus Lus

  • Soleil serpent

    Soleil serpent œil fascinant mon oeil et la mer pouilleuse d’îles craquant aux doigts des roses lance-flammes et mon corps intact de foudroyé l’eau exhausse les carcasses de lumière perdues dans le couloir sans pompe […] Plus

  • Indivisible

    contre tout ce qui pèse valeur de lèpre contre le sortilège mauvais notre arme ne peut être que le pieu flambé de midi à crever pour toute aire l’épaisse prunelle du crime contrebande vous tenez […] Plus

  • Séisme

    tant de grands pans de rêve de parties d’intimes patries effondrées tombées vides et le sillage sali sonore de l’idée et nous deux ? quoi nous deux ? A peu près l’histoire de la famille […] Plus

  • Avis de tirs

    J’attends au bord du monde les-voyageurs-qui-ne-vien- dront-pas donnez-m’en du lait d’enfance des pains de pluie des farines de mi-nuit et de baobab mes mains piquées aux buissons d’astres mais cueillies d’écume délacent avant temps le […] Plus

  • Calendrier lagunaire

    j’habite une blessure sacrée j’habite des ancêtres imaginaires j’habite un vouloir obscur j’habite un long silence j’habite une soif irrémédiable j’habite un voyage de mille ans j’habite une guerre de trois cents ans j’habite un […] Plus

  • Aux îles de tous vents

    des terres qui sautent très haut pas assez cependant pour que leurs pieds ne restent pris au pécule de la mer mugissant son assaut de faces irrémédiables faim de l’homme entendu des moustiques et soif […] Plus

  • Bucolique

    Alors tout doucement la terre se pousse une crinière, vire en manœuvrant sa tête bien huilée de poulpe, roule dans sa cervelle une idée très visible à l’endroit des circonvolutions, puis se précipite à toute […] Plus

  • Abîme

    il pensa à la logique des dents du marécage il pensa au plomb fondu dans la gorge de la Chimère il pensa à une morgue de becs dans le mouroir des coraux il pensa à […] Plus

  • Ordinaire

    incidents de voyage : de la vermine un ordinaire de mouches un obsédant baiser de ravets là-haut de feuillage en feuillage l’armée des lunes lançant leurs vagues à l’assaut de quels singes attention dans les […] Plus

  • Le verbe marronner

    à René Depestre C’est une nuit de Seine et moi je me souviens comme ivre du chant dément de Boukmann accouchant ton pays aux forceps de l’orage DEPESTRE Vaillant cavalier du tam-tam est-il vrai que […] Plus