Les Plus Lus

  • Va, chanson, à tire-d’aile

    Va, chanson, à tire-d’aile Au-devant d’elle, et dis-lui Bien que dans mon cœur fidèle Un rayon joyeux a lui, Dissipant, lumière sainte, Ces ténèbres de l’amour : Méfiance, doute, crainte, Et que voici le grand jour ! Longtemps craintive et muette, Entendez-vous ? la gaîté, Comme une vive alouette Dans le ciel clair a chanté. […] Plus

    Lire la suite

  • Je suis venu calme orphelin

    Je suis venu, calme orphelin, Riche de mes seuls yeux tranquilles, Vers les hommes des grandes villes : Ils ne m’ont pas trouvé malin. À vingt ans un trouble nouveau Sous le nom d’amoureuses flammes M’a fait trouver belles les femmes : Elles ne m’ont pas trouvé beau. Bien que sans patrie et sans roi […] Plus

    Lire la suite

  • L’amitié entre homme et femme est divine

    L’amitié, mais entre homme et femme elle est divine ! Elle n’empêche rien, aussi bien des rapports Nécessaires, et sous les mieux séants dehors Abrite les secrets aimables qu’on devine. Nous mettrions chacun du nôtre, elle est très fine, Moi plus naïf, et bien réglés en chers efforts Lesdits rapports dès lors si joyeux sans […] Plus

    Lire la suite

  • Mon ami, ma plus belle amitié

    Mon ami, ma plus belle amitié, ma meilleure, — Les morts sont morts, douce leur soit l’éternité ! Laisse-moi te le dire en toute vérité, Tu vins au temps marqué, tu parus à ton heure ; Tu parus sur ma vie et tu vins dans mon cœur Au jour climatérique où, noir vaisseau qui sombre, […] Plus

    Lire la suite

  • J'ai aiméJ'ai aimé

    L’amour est infatigable

    L’amour est infatigable ! Il est ardent comme un diable, Comme un ange il est aimable. L’amant est impitoyable, Il est méchant comme un diable, Comme un ange, redoutable. Il va rôdant comme un loup Autour du cœur de beaucoup Et s’élance tout à coup Poussant un sombre hou-hou ! Soudain le voilà roucou- Lant […] Plus

    Lire la suite

  • Colombine

    Léandre le sot, Pierrot qui d’un saut De puce Franchit le buisson, Cassandre sous son Capuce, Arlequin aussi, Cet aigrefin si Fantasque Aux costumes fous, Ses yeux luisants sous Son masque, — Do, mi, sol, mi, fa, — Tout ce monde va, Rit, chante Et danse devant Une belle enfant Méchante Dont les yeux pervers […] Plus

    Lire la suite

  • Après la chose faite, après le coup porté

    Après la chose faite, après le coup porté Après le joug très dur librement accepté, Et le fardeau plus lourd que le ciel et la terre, Levé d’un dos vraiment et gaîment volontaire, Après la bonne haine et la chère rancœur. Le rêve de tenir, implacable vainqueur. Les ennemis du cœur et de l’âme et […] Plus

    Lire la suite

  • Puis, déjà très anciens

    Puis, déjà très anciens, Des songes de souvenirs, Si doux nécromanciens D’encor pires avenirs : Une fille, presque enfant, Quasi zézayante un peu, Dont on s’éprit en rêvant, Et qu’on aima dans le bleu. Mains qu’on baisa que souvent Bouche aussi, cheveux aussi ! C’était l’âge triomphant Sans feintise et sans souci. Puis on eut […] Plus

    Lire la suite

  • J’ai rêvé de toi cette nuit

    J’ai rêvé de toi cette nuit : Tu te pâmais en mille poses Et roucoulais des tas de choses… Et moi, comme on savoure un fruit, Je te baisais à bouche pleine Un peu partout, mont, val ou plaine. J’étais d’une élasticité, D’un ressort vraiment admirable : Tudieu, quelle haleine et quel rable ! Et […] Plus

    Lire la suite

  • Les vaincus

    À Louis-Xavier de Ricard. I La Vie est triomphante et l’Idéal est mort, Et voilà que, criant sa joie au vent qui passe, Le cheval enivré du vainqueur broie et mord Nos frères, qui du moins tombèrent avec grâce. Et nous que la déroute a fait survivre, hélas ! Les pieds meurtris, les yeux troubles, […] Plus

    Lire la suite

  • J'ai aiméJ'ai aimé

    Le ciel est par-dessus le toit

    Le ciel est, par-dessus le toit, Si bleu, si calme ! Un arbre, par-dessus le toit, Berce sa palme. La cloche, dans le ciel qu’on voit, Doucement tinte. Un oiseau sur l’arbre qu’on voit Chante sa plainte. Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là Simple et tranquille. Cette paisible rumeur-là Vient de la ville. […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.