Les Plus Lus

  • Enfantine

    Toujours ces quatre douces têtes Riaient………….. Victor Hugo. Devant le grand feu vif de sarment qui pétille, Le père est entouré de toute sa famille : Les grand’mères en cheveux blancs, Pour qui le rude […] Plus

  • Le Banc

    Lorsque je vais m’asseoir à mon banc favori, Qu’il est tard, qu’il fait doux, que selon l’habitude Mon petit chien me garde avec sollicitude, Tous les songes aimés dont mon cœur s’est nourri Reviennent à […] Plus

  • Promenade

    Mon Dieu ! n’est-il donc pas de chemin qui ramène Au bonheur d’autrefois regretté si souvent ? Théophile Gautier. Il faisait un jour blanc et tout chargé d’orage, Les oiseaux accablés se taisaient sous l’ombrage, […] Plus

  • Villanelle

    Et tant que nous vivrons, nous aurons tous les deux. Alfred de Musset. O les charmants nuages roses, Les jolis prés verts tout mouillés ! Après les vilains mois moroses, Les petits oiseaux réveillés S’envolent […] Plus

  • Dédicace

    A MA GRANDMÈRE Quand tu m’as demandé ce livre des Stoïques, O mère qui n’es plus, tes lèvres héroïques Retenaient le soupir par l’agonie étreint ; Mourante, et cependant presque debout encore, Le regard éclairé […] Plus

  • La Lande aux rochers

    Qu’il faisait calme et beau, ce soir-là ! L’Angelus Tintait naïvement de village en village, Les flots du lac roulaient déferlant sur la plage, La rainette chantait au revers du talus. Une charrette au loin, […] Plus

  • Berceuse

    Penchée, elle écoutait dormir l’enfant vermeil. Victor Hugo. C’est le matin, l’enfant, la paupière mi-close, Sur le sein maternel paisiblement repose. « — Chut ! » disait-elle avec un doux air inquiet, « Tout à […] Plus

  • Soleil couchant

    Car ils savent qu’ils vont au rivage éternel. Sainte-Beuve. Chancelants & courbés sous le poids des années, Par l’ouragan d’hiver plantes déracinées, Ils sont vieux tous les deux. L’un près de l’autre assis Ils écoutent […] Plus

  • Tristesse

    Rentrez dans vos cartons, robe, rubans, résille ! Rentrez, je ne suis plus l’heureuse jeune fille Que vous avez connue en de plus anciens jours. Je ne suis plus coquette, ô mes pauvres atours ! […] Plus

  • Exil

    Enfin j’ai cédé, je me plie Encor cette fois sous ta main. Ta volonté s’est accomplie : Me voilà hors de ton chemin. Pourtant, parce que trop docile Et trop faible, je me soumets Au […] Plus